Le vieillissement cutané et le traitement cosméceutique des rides

Prof. Jacques Proust

Nescens, Clinique de Genolier

juillet 1, 2022

Les biologistes, les gérontologues et les chercheurs tentent de trouver un moyen d’améliorer la qualité de vie de la population vieillissante. Notre peau est l’organe le plus important de notre corps en termes de masse, de surface, et remplit également plusieurs fonctions vitales. Elle est également affectée par le vieillissement. Le problème réside dans le fait que la peau est constamment exposée à des effets extérieurs nocifs, comme les rayons UV, la pollution, etc. La peau vieillit de diverses manières : déshydratation, atrophie, relâchement, perte d’élasticité, apparition de taches brunes et de rides. Les rayonnements solaires sont ceux qui accélèrent le plus le vieillissement de la peau, c’est pourquoi les chercheurs se sont attachés à l’origine à fabriquer l’écran solaire le plus efficace possible. Les traitements cosmétiques traitent ces problèmes en améliorant temporairement l’aspect de nos peaux. Les cosméceutiques, en revanche, durent bien plus longtemps que la période d’application et font des merveilles pour les rides et autres.

Vous voulez en savoir plus ? Continuez à lire l’article du professeur Jacques Proust.

Au cours de ces dernières décennies, les progrès médicaux et technologiques ont contribué à l’accroissement majeur de l’espérance de vie humaine. Dans les pays industrialisés, les sociétés doivent maintenant faire face aux conséquences médicales, sociales et économiques d’une pyramide des âges totalement transformée par l’inflation des tranches de population les plus âgées. L’expansion considérable de cette population grisonnante a également créé un vaste marché pour certains produits de consommation attractifs pour les personnes de 50 à 70 ans, concernant notamment l’alimentation, les activités sportives, le bien-être, la mode et les cosmétiques.

Science et vieillissement

Les biologistes, les gérontologues et les chercheurs de l’industrie pharmaceutique tentent de développer des stratégies thérapeutiques destinées à améliorer la qualité de vie de ces populations vieillissantes. Leurs efforts portent en particulier sur l’accroissement de l’espérance de vie en santé en tentant de débarrasser le vieillissement de son habituel cortège de pathologies, de détérioration physiologique et de déficiences physiques ou mentales. Ces dernières années, des progrès considérables ont été accomplis dans la compréhension des mécanismes biologiques à l’origine du processus de sénescence. Il est maintenant établi que l’une des causes fondamentales du vieillissement est l’accumulation, au cours du temps, de dégâts moléculaires inhérents à notre propre métabolisme, à notre constitution génétique, à notre histoire de vie et à notre environnement. Cette détérioration moléculaire induit par voie de conséquence directe des dysfonctions majeures au sein des cellules, des organes, des systèmes et finalement au niveau de notre organisme dans sa totalité. L’identification des mécanismes fondamentaux du vieillissement a naturellement conduit à l’élaboration et au développement de moyens pharmacologiques destinés à prévenir, à ralentir, ou même à réparer certaines altérations physiologiques liées à l’avance en âge.

La peau: reflet de notre âge et de notre histoire de vie

Parmi les différents composants de notre organisme affectés par le processus de vieillissement, la peau tient une place à part. La peau est, en termes de masse et de surface, l’organe le plus important de notre corps. Elle accomplit plusieurs fonctions essentielles, qu’il s’agisse de protection mécanique, d’étanchéité/imperméabilité, de régulation de la température, de barrière contre les micro-organismes, d’excrétion de sels, de synthèse de vitamine D ou de perception des sensations tactiles et sexuelles. Son aspect reflète notre âge, notre état de santé mais également notre histoire de vie. Le vieillissement cutané est un phénomène aux conséquences directes sur notre vie quotidienne et sur notre bien-être psychologique et social.

Un double processus de vieillissement…

En raison de son exposition constante à des facteurs externes de détérioration, la peau a le désavantage, par comparaison avec d’autres organes, d’être soumise à la fois au vieillissement intrinsèque (c’est-à-dire chronologique, lié au simple passage du temps) et au vieillissement extrinsèque lié à des facteurs environnementaux délétères tels que l’irradiation ultra-violette, la pollution, les changements de température ou d’hygrométrie ou encore à des facteurs comportementaux tels que le tabagisme, les stress, les erreurs nutritionnelles… Le vieillissement cutané se manifeste de diverses manières : déshydratation, perte d’élasticité et de texture, atrophie, relâchement, fragilité, pâleur, jaunissement, apparition de tâches brunes et de rides.

Plusieurs mécanismes moléculaires et cellulaires impliqués aussi bien dans le vieillissement intrinsèque que le vieillissement extrinsèque agissent de concert pour altérer l’aspect de notre peau: défaut de renouvellement des kératinocytes (cellules de la couche superficielle de la peau), diminution de la synthèse des molécules de collagène et d’élastine (macromolécules participant à la texture de la peau, produites par des cellules spécialisées, les fibroblastes), dégradation des molécules de collagène et d’élastine par les métalloprotéases (enzyme de dégradation activées par les UV), altération des composants de la peau par les radicaux libres oxygène et les produits de glycation (deux types de molécules toxiques, produits inexorables de notre métabolisme), perte d’eau (déshydratation), déficit de production des lipides (sécheresse), réduction de la vascularisation des papilles dermiques (pâleur, jaunissement), troubles de la synthèse de mélanine (hyper ou hypopigmentation)…

L’exposition au soleil ayant été reconnue comme le facteur environnemental majeur susceptible d’accélérer le vieillissement cutané, les chercheurs de l’industrie cosmétique ont initialement focalisé leur effort sur le développement d’écrans solaires efficaces

Une approche thérapeutique exhaustive…

La peau est l’organe idéal pour étudier le développement des altérations liés au vieillissement intrinsèque ou extrinsèque et leur modification sous l’effet d’interventions thérapeutiques topiques ou parentérales parcequ’elle est directement accessible à l’observation. L’exposition au soleil ayant été reconnue comme le facteur environnemental majeur susceptible d’accélérer le vieillissement cutané, les chercheurs de l’industrie cosmétique ont initialement focalisé leur effort sur le développement d’écrans solaires efficaces et leur intégration dans les préparations cosmétiques. Avec les progrès réalisés dans la compréhension des mécanismes fondamentaux du vieillissement cutané, des stratégies antivieillissement plus sophistiquées sont maintenant élaborées. Pour combattre efficacement la détérioration cutanée liée à l’âge et au soleil, une approche thérapeutique globale est indispensable. Un traitement pour peau mature doit prendre en compte l’ensemble des mécanismes impliqués dans le vieillissement cutané tels que la régénération des cellules épidermiques, la synthèse et la dégradation des molécules de la matrice extracellulaire, l’équilibre hydro-lipidique, l’oxydation, la glycation, la pigmentation… L’activité thérapeutique de nombreux composés (rétinoïdes, anti-oxydants, inhibitors de la glycation, facteurs de croissance, peptides, lipides, anti-inflammatoires, poly-hydroxy acides, inhibiteurs de la mélanogénèse, vitamines, minéraux) sur certains aspects du vieillissement cutané a été scientifiquement démontré. Ces ingrédients actifs, aux propriétés souvent synergiques, sont maintenant incorporés dans des préparations cosméceutiques.

Cosmétique et cosméceutique

Par opposition aux cosmétiques qui sont des produits destinés à améliorer immédiatement mais temporairement l’aspect de la peau par leurs propriétes esthétiques, les cosméceutiques contiennent des ingrédients aux propriétés biologiques scientifiquement démontrées possédant une activité prolongée bien au délà de leur période d’application. Un large éventail de préparations cosméceutiques avec différents degrés d’efficacité clinique et destinées à effacer les rides et à rendre à la peau ses principales caractéristiques de jeunesse est désormais disponible. Les innovations cosméceutiques évoluent parallèlement à l’élucidation des liens complexes unissant la physiologie de la peau et les mécanismes biologiques du vieillissement. Dans le même temps, le développement de nouvelles méthodes de mesure permettant une évaluation précise des éventuels effets bénéfiques de formulations anti-âge doit assurer le consommateur que ces préparations cosméceutiques répondent en tous points à ses attentes en ce qui concerne la prolongation ou la restauration de sa jeunesse cutanée.

Vous pourriez également être intéressé par…

L’activité physique

L’activité physique

L'activité physique est toujours une bonne chose. Elle améliore également notre espérance de vie. Il existe...

L’Évasion

L’Évasion

La Suisse a beaucoup à offrir. Des vues à couper le souffle aux sites culturels, et tout ce qu'il y a entre les deux....

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *