Le sucre, ennemi du jour ou ami pour la vie?

cupcake

avril 17, 2021

Nous savons tous que le sucre peut causer certains problèmes de santé. Son caractère sucré le rend facile à manger, vous pouvez également le mélanger à divers aliments et boissons, mais il présente des inconvénients. Cependant, le sucre est-il l’ennemi du jour ou l’ami pour la vie ? Il n’est pas forcément mauvais pour vous. Le sucre est essentiel pour le cerveau. Il peut être sain s’il est consommé à des doses appropriées. Nous divisons généralement le sucre en deux catégories : les sucres simples à action rapide et les sucres complexes à action lente. Les nutritionnistes recommandent de consommer plus de la moitié de notre énergie quotidienne sous forme de glucides, dont 15 % de sucres simples.

Vous voulez en savoir plus ? Continuez à lire l’article !

Diabolisé par les médias, le sucre n’a plus la cote dans nos frigos et nos étagères, mais ce récent retournement est-il fondé? Ne faudrait-il pas mieux le comprendre pour mieux le consommer? C’est ce que nous allons vous proposer de faire à travers cet article, en apprenant à différencier rapidement et simplement les différents sucres pour s’en faire un ami pour la vie.

Le sucre, un apport indispensable

Il est indispensable d’avoir du sucre, tant pour le cerveau, qui ne peut utiliser aucune autre source d’énergie que le glucose, que pour un effort physique intense ou prolongé. Le corps peut en fournir aux cellules soit directement par la digestion de produits sucrés ou de féculents, soit en le fabriquant, mais il lui en faut coûte que coûte. Malheureusement, dans notre société actuelle, l’excès de sucre est beaucoup plus commun que la carence, ce qui est à l’origine d’un nombre incalculable de problèmes de santé.

Sucres simples et sucres complexes

Habituellement, on classe les sucres en 2 catégories, les sucres simples à assimilation rapide et les sucres complexes dont l’assimilation est plus lente. Les deux peuvent se retrouver à l’état naturel dans les aliments que nous consommons comme les fruits, le lait ou les féculents. Mais les deux peuvent aussi être rajoutés, sous forme naturelle, transformée ou chimique, dans nos produits préférés. C’est à ces derniers que nous allons nous intéresser de plus près.

Différentes formes de sucres pour répondre à différents besoins

Les sucres chimiques:

Pour réduire l’apport calorique d’un produit et garder le goût sucré, nous pouvons faire le choix de le remplacer par des édulcorants, produits sucrants sans ou à faible apport calorique, comme la Stevia (naturel) ou l’aspartame, maltodextrine, etc (synthétique). Les études à ce jour ne sont pas suffisantes pour connaître l’impact de la Stevia sur notre métabolisme mais celui des édulcorants synthétiques est clair et leur consommation est déconseillée, surtout pour les enfants et les femmes enceintes.

Les sucres naturels:

Canne à sucre, miel, sirop d’érable, jus de raisins ou de pommes sont autant de manières de sucrer un produit, d’en définir la texture, de préserver sa qualité ou prolonger sa durée de vie. Le mal aimé est notre sucre raffiné, issue de la betterave ou de la canne à sucre. Son indice glycémique est un peu plus élevé que celui du jus de raisin (70 vs 55, fructose 20), mais sa réputation bien pire. Et là, certains industriels l’ont bien compris, il vaut mieux mettre en avant son absence et indiquer 100% fruits, tout en allongeant la recette de Le sucre base avec du jus, concentré ou pas. Alors attention au 100% fruits si votre objectif est de réduire la consommation de sucre et vérifiez bien dans la liste des ingrédients qu’il n’est pas usurpé!

Les sans-sucres ajoutés:

Certains produits se présentent vraiment sans sucres ajoutés, ce qui signifie que seuls et uniquement les sucres déjà présents à l’origine sont dans le produit. C’est l’idéal pour contrôler au mieux nos besoins.

Les règles d’étiquetage vont nous permettre de déjouer les pièges. Voici les astuces:

● Tout d’abord, vérifiez dans la liste des ingrédients qu’aucun sucre n’a été ajouté. Ni sucre, ni sirop de glucose fructose, ni « jus concentré de raisin ou de pomme»…

● Lisez le tableau des valeurs nutritionnelles. Vous y trouverez la mention de «glucides » (ensemble de tous les sucres) dont les sucres, c’est-à-dire ceux qui sont présents que sous leurs formes simples. C’est cette différence qui nous permettra de choisir entre coup de boost rapide et énergie long terme. Celle-ci malheureusement ne distingue pas la quantité de sucres naturels de celle en sucre ajouté, et c’est vraiment dommage.

Les nutritionnistes responsables de santé publique recommandent de consommer plus de la moitié de notre énergie quotidienne sous forme de glucides, dont environ 15 % sous forme de sucres plus simples. Le sucre est notre ami, dès le moment qu’il est consommé dans une juste mesure!

Vous pourriez également être intéressé par…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code