Alimentation du chien et allergie

dog

Dr. Med. Vet. Eloy Castilla

consultant exclusif pour la dermatologie, l'allergologie et l'otologie vétérinaires, Otologie

juin 13, 2021

Nous savons tous que les chiens sont issus des loups. Ce qui était autrefois une créature purement carnivore est aujourd’hui un animal polyvalent qui dépend principalement de l’homme. Leur système digestif a évolué au fil du temps, si bien qu’ils ne sont plus carnivores mais omnivores aujourd’hui. Le choix du régime alimentaire d’un chien peut s’avérer complexe, car il peut varier en fonction de la race, de l’âge, du mode de vie, du climat et d’autres facteurs. Les allergènes alimentaires connus les plus courants pour les chiens sont le bœuf, la volaille et les produits laitiers. Il n’existe qu’une seule méthode efficace pour diagnostiquer les allergies alimentaires chez les chiens, à savoir le régime hypoallergénique d’éviction avec un échantillon de nourriture. Cependant, même cette méthode a ses limites et ses contraintes.

Pour en savoir plus, lisez l’article du Dr Med. Vet. Eloy Castilla.

La nutrition est une science multidisciplinaire à la fois passionnante et complexe, qui fait toujours l’objet de débats et de controverses chez les humains et les animaux de compagnie.

Le chien descend de certaines races de loups. L’hypothèse la plus probable est que cet ancêtre du chien s’est progressivement acclimaté à la compagnie des humains en se nourrissant de restes de repas ou de déchets. Selon les estimations scientifiques, ce changement a eu lieu il y a environ 15 à 20 000 ans. Au cours de cette période, l’adaptation du système digestif a permis de passer d’un animal strictement carnivore à un animal plus polyvalent dépendant de l’homme. À l’époque moderne, le chien est devenu un compagnon de vie et un véritable membre de l’environnement familial.

Si l’on considère les besoins nutritionnels du chien comme ceux d’un animal non strictement carnivore ou, en d’autres termes, omnivore, la tâche peut devenir assez complexe. Les besoins de chaque chien dépendant de divers facteurs (race, âge, mode de vie, climat, etc.), l’avis du vétérinaire reste indispensable pour mieux choisir le régime alimentaire de chaque chien.

L’allergie alimentaire est un concept bien connu en médecine humaine, qui se traduit par une réaction excessive du système immunitaire à un aliment particulier. Les intolérances alimentaires ou les intoxications alimentaires sont d’autres types d’affections qui ne sont pas médiées par le système immunitaire. L’allergie alimentaire peut se manifester par des troubles digestifs (diarrhée, selles molles, vomissements fréquents, flatulences, etc.), des troubles cutanés (démangeaisons, infections de l’oreille, gale (porcine), etc.) ou les deux. Selon des études épidémiologiques vétérinaires, les allergènes alimentaires les plus fréquents chez le chien sont le bœuf, la volaille et les produits laitiers.

Cela signifie que l’animal doit avoir déjà consommé l’ingrédient allergène pour devenir allergique. Par ailleurs, l’allergie alimentaire au gluten, bien connue en allergologie humaine, est rare chez le chien. Plusieurs méthodes de diagnostic des allergies alimentaires ont été testées avec des résultats variables et parfois très décevants.

A ce jour, la seule méthode qui s’est avérée fiable pour le diagnostic de l’allergie alimentaire chez le chien est le régime d’éviction hypoallergénique avec un échantillon de nourriture. Cette méthode est basée sur l’utilisation de protéines hydrolysées ou la préparation d’une ration ménagère à base de protéines naïves (que le chien n’a jamais mangées auparavant) pendant plusieurs semaines selon des règles strictes. Si le chien présente une évolution satisfaisante pendant cette période, l’ancienne alimentation doit être réintroduite afin de vérifier une éventuelle exacerbation des symptômes et d’identifier les allergènes incriminés.

Cette méthode présente toutefois certaines limites ou contraintes, telles que la durée (environ 2 mois) et la nécessité d’une implication directe des propriétaires et du chien. Les allergies restent des maladies chroniques qui sont parfois très frustrantes pour les propriétaires et les vétérinaires. C’est pourquoi une prise en charge rigoureuse permettant un diagnostic affiné ainsi qu’un protocole de traitement individualisé est le meilleur moyen de contrôler la maladie et d’améliorer la qualité de vie du chien allergique.

Vous pourriez également être intéressé par…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code