Alors, qu’est-ce que l’inflammation chronique ?

swissline cell shock

Martine Bernier

Journaliste santé, rédacteur en chef

mars 27, 2021

Vous ne pouvez ni voir ni ressentir l’inflammation chronique, car elle est silencieuse et invisible. Il s’agit d’une réponse immunitaire accrue, persistante et malsaine. Elle endommage nos cellules, nos tissus et même nos organes sains. Elle peut même entraîner un vieillissement prématuré, le diabète, les maladies cardiaques, le cancer et la démence. Cela se produit principalement par une surproduction prolongée de cytokines. Le moyen de l’éviter est d’utiliser des produits de soins de la peau qui minimisent la surproduction de cytokines. Un régime alimentaire sain et anti-inflammatoire est toujours une bonne idée, en plus de l’exercice physique et de la réduction du stress. 

Pour en savoir plus, continuez à lire notre article.

T out le monde connaît les effets nocifs des rayons ultraviolets (UV) du soleil et son lien avec le vieillissement prématuré. Mais la plupart aurait du mal à dire quoi que ce soit sur l’inflammation chronique et ses effets tout aussi pernicieux.

C’est un ennemi silencieux et invisible qui se glisse dans votre corps. Ce n’est pas quelque chose que vous pouvez voir ou sentir, alors oubliez la peau rouge, douloureuse, ou démangeaisons qui surgissent de temps en temps – c’est une inflammation aiguë, une réponse immunitaire saine à l’infection ou des lésions tissulaires. L’inflammation chronique, d’autre part, est une réponse immunitaire accrue continue, soutenue et malsaine. Comme un thermostat défectueux, le niveau de réponse inflammatoire est constamment trop élevé. Ce dernier endommage donc à son tour les cellules saines, les tissus et les organes, résultant en un tas d’effets indésirables, y compris le vieillissement prématuré, le diabète, les maladies cardiaques, le cancer et la démence.

Quelles en sont les causes ?

Votre système immunitaire « thermostat » est en veille quand vous avez une surproduction de cytokines. Ces petites protéines sont les régulateurs de votre corps. Nous avons tous besoin de cytokines pour nous aider à contrer les infections et les blessures, mais une surproduction de ces protéines sur une base persistante peut entraîner une inflammation chronique.

Comment pouvons-nous l’empêcher ?

Voici quatre mesures proactives que vous pouvez prendre pour prévenir l’inflammation chronique:

Utiliser des produits de soins de la peau qui minimisent la surproduction de cytokines

Des formules de soins de la peau contenant des ingrédients semblables à ceux de la peau, comme le Madécassoside – un extrait de qualité pharmaceutique de la plante Centella Asiatica ou acide azélaïque; une forme pharmaceutique du composé organique présent dans le blé, le seigle et l’orge. Ils ont démontré pouvoir minimiser la surproduction de cytokines, permettant au système immunitaire de résister aux déclencheurs de l’inflammation chronique.

Swissline a été la première marque suisse à mettre le Madécassoside sur le marché des soins de la peau dans sa collection Cell Shock Age Intelligence. Il permet d’apaiser la sensation de sécheresse laissée par les peelings, les lasers et la dermabrasion, un effet secondaire courant de ces procédures. La plupart des produits Age Intelligence sont formulés avec des concentrations élevées de Madécassoside, mais le best-seller est le célèbre et primé, sérum de récupération.

Suivre un régime anti-inflammatoire

En réduisant la consommation de protéines animales, de glucides simples et de gras trans/saturés, et en ajoutant plus de fruits et légumes à votre alimentation, ainsi qu’en augmentant votre consommation d’oméga 3 (trouvé dans les huiles de poisson, les avocats et les noix.), vous marquez de précieux points dans votre lutte contre l’inflammation chronique.

Faire de l’exercice régulièrement pour réduire les marqueurs inflammatoires dans le sang

L’exercice modéré jusqu’à 60 minutes peut réduire les marqueurs inflammatoires dans la circulation sanguine, augmenter les neurotransmetteurs positifs (p. ex., sérotonine et endorphines), et améliorer la chimie du cerveau. Il est également recommandé de combiner l’entraînement de force avec l’activité cardiovasculaire comme la marche, le vélo ou la course à pied. Mais, n’en faites pas trop, car cela peut déclencher l’inflammation!

Réduire le stress

Le stress psychologique, émotionnel ou physique constant augmente le niveau de cortisol, une hormone stéroïdienne responsable de l’inflammation des tissus. Les femmes produisent plus de cortisol que les hommes et constatent une progression plus rapide des désordres liés à l’inflammation. Envisagez de faire du yoga, la motricité et les poses du yoga Iyengar stimulent les glandes surrénales (les glandes au-dessus des reins responsables de la libération de l’adrénaline et du cortisol).

Vous pourriez également être intéressé par…

L’activité physique

L’activité physique

L'activité physique est toujours une bonne chose. Elle améliore également notre espérance de vie. Il existe...

L’Évasion

L’Évasion

La Suisse a beaucoup à offrir. Des vues à couper le souffle aux sites culturels, et tout ce qu'il y a entre les deux....

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *